Retraite : mobilisés jusqu’au retrait !

mercredi 15 janvier 2020
par Résistante
popularité : 3%

Le premier ministre a adressé, ce samedi, un courrier aux syndicats proposant un « compromis » la suspension de l’âge pivot dans l’attente des conclusions d’une « conférence de financement » qui se terminerait en avril, pendant laquelle patronat et syndicats devraient faire des propositions pour trouver 12 milliards d’euros d’économies.

  • Cette conférence de financement s’achève en avril, en toute fin des débats parlementaires et après les élections municipales : objectifs multiples
    • soustraire aux parlementaires le pouvoir d’aménager la loi : les parlementaires voteraient un système dont ils ignoreraient tout du financement ! et bien d’autres spécificités (le texte de loi est un texte à trous qui renvoit à des décisions par ordonnances pour fixer beaucoup de choses qui ne sont pas du détail …)
    • prendre et afficher les décisions impopulaires par ordonnances après avoir tenté de faire taire toute pression dans la rue
  • Cette conférence est présentée comme une "NEGOCIATION " mais le courrier précise dans son 8e point que le gouvernement refuse toute augmentation du « coût du travail » (donc des salaires et des cotisations sociales) : que négocier exactement ?
    • l’allongement des durées de cotisation
    • le report de l’âge légal
    • puiser dans les réserves constituées par les salariés
    • remettre un âge pivot

Belle « négociation » en perspective entre patronat et salariés où le patronat ne paie jamais : Face il gagne et pile nous perdons !!

Comme si cela ne suffisait, le gouvernement précise que s’il n’y a pas d’accord il “prendra ses responsabilités” et remettra en place l’âge pivot dés 2022.

Le patronat n’a donc aucun intérêt à faire un compromis…

 Tous concernés

- nés avant 1975 : mesures drastiques d’économies avec un report de l’âge de départ en retraite
- nés après 1975 : Réforme à points, dans laquelle l’âge pivot est renommé âge d’équilibre et sera décalé automatiquement pour atteindre 66 ans pour la génération 1990. L’objectif du système de retraite ne sera plus de maintenir le niveau de vie mais d’être à l’équilibre budgétaire.

Alors que d’ici à 2050 le nombre de personnes de plus de 60 ans aura augmenté de 40%, le montant des pensions va s’effondrer.

Plus votre évolution de carrière sera grande, plus vous serez pénalisé ! La prise en compte de toute la carrière défavorisera particulièrement toutes celles et ceux qui ont une carrière ascendante, le montant de leur pension décrochera de leur dernier salaire.

Créer un nouveau marché pour les banquiers et les assureurs. Les exemples étrangers le démontrent : dans ces régimes à points, les salariés solvables sont contraints à recourir à l’épargne retraite pour tenter de maintenir leur niveau de vie. C’est bien là l’objectif de la réforme du gouvernement !

La lecture du projet de loi confirme qu’il n’y a ni justice, ni solidarité, ni progrès dans le système à points proposé (cf projet de loi en PJ).

- Des actions sont organisées les 14 et 15 janvier.

- Une Manifestation Interprofessionnelle vous est proposée le 16 janvier

Carte des manifs : https://mobilisations-en-france.cgt…

 Par la GREVE et les MANIFESTATIONS ENSEMBLE EXIGEONS LE RETRAIT Retraite à Points, on n’en veut point !


0 vote

Documents joints

PDF - 249.2 ko
PDF - 249.2 ko

Agenda

<<

2020

>>

<<

Janvier

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
272829303112
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois