Revendications Salariales

mardi 25 janvier 2022
par Résistante
popularité : 4%

La CGT n’est plus présente autour de la table des négociations à la FNCA depuis 2017, elle n’en reste pas moins attentive aux difficultés quotidiennes rencontrées par les salariés dans le cadre professionnel comme dans le cadre privé.

Le courrier ci-dessous a été transmis le 24 janvier à la délégation patronale et aux organisations syndicales encore présentes autour de la table (SNECA-CGC / CFDT / SUDCAM) :

Mesdames, Messieurs,

Voilà plus de deux ans maintenant, et avant même le début de la crise sanitaire qui s’est installée, que le collectif CGT du CA insiste sur l’impérieuse nécessité de contribuer à hauteur des moyens de chacun au financement de la Sécurité Sociale. Ainsi notre première revendication est toujours le renoncement des caisses régionales à tout ou partie des exonérations de cotisations dont elles disposent afin de redonner aux hôpitaux, notamment, la capacité de soigner chaque citoyen. Les moyens sont là disponibles, chaque année les résultats nets augmentent, verser les cotisations sociales sans appliquer d’exonération c’est accepter un résultat légèrement moindre et prendre votre part non seulement pour soutenir la protection sociale de nos concitoyens mais aussi celle des usagers du CA sans lesquels les résultats ne seraient pas ce qu’ils sont ; mais aussi celle des salariés du CA qui œuvrent chaque jour à rendre les services utiles aux usagers et qui contribuent ainsi, courageusement, à élever chaque jour le PNB d’activité. La protection sociale vous permet de disposer chaque jour de cette force de travail en bonne forme pour constituer la richesse que vous amassez. Contribuer à hauteur de vos moyens à la protection sociale est un devoir pour vous.

Au-delà des besoins de la protection sociale dont vous profitez sans contribuer à hauteur des moyens de nos entreprises, vous pratiquez aussi, depuis fort longtemps, la modération salariale. En effet des résultats qui montent, montent jusqu’au ciel, ne sont pas uniquement le fruit d’une activité grandissante, ils sont aussi le fruit d’une exploitation toujours plus forte des salariés grâce à des salaires qui augmentent très peu. Pour rappel, l’augmentation collective en 2021 ne fut que de 0.45%, face à une inflation au moins 1% supérieure, subie par chacun, quand dans le même temps les résultats 2020 étaient très bons et ceux de 2021 encore meilleurs. Alors nous direz-vous, il y a aussi au CA des augmentations individuelles, négociées localement et distribuées au mérite. Mais ce mode d’évolution salariale ne s’adresse qu’à un salarié sur trois ou quatre seulement, et le « mérite » ne permet donc pas de vivre mieux mais de seulement maintenir son niveau de vie quand parmi les trois salariés sur quatre que les managers jugent non éligibles, certains sont contraints de choisir entre manger moins bien ou baisser le chauffage ? Alors vous finissez par consentir une prime exceptionnelle, ni cotisée, ni fiscalisée – la société n’en vaut pas la peine semble-t-il ! - pour masquer votre politique salariale indigne d’un groupe tel que le CA. Oui ici encore, les moyens sont là disponibles pour des augmentations collectives de salaire dignes des résultats réalisés dans nos entreprises chaque année, des augmentations à la mesure des efforts consentis chaque jour par les salariés, dans un contexte toujours plus complexe et avec des moyens toujours insuffisants. La hantise du chômage vous permet de répondre que les salariés mécontents sont libres d’aller travailler ailleurs mais cette réflexion n’est pas digne de dirigeants d’un groupe mutualiste qui prétend « agir chaque jour dans notre intérêt et celui de la société » !

Ainsi, dans le cadre des négociations annuelles obligatoires, nous vous présentons l’ensemble de nos revendications :

- Renoncez à tout ou partie des exonérations de cotisations sociales auxquelles vous pouvez prétendre et faites-le savoir afin d’initier un mouvement patronal exemplaire de restitution des moyens indispensables au maintien de l’Hôpital public et au financement solidaire des retraites : chacun doit « cotiser selon ses moyens et recevoir selon ses besoins » !
- Réduisez le temps de travail de 35 à 32h/semaine pour améliorer la qualité de travail et de vie des salariés : vous récolterez en échange le gain de productivité que vous mesurez auprès des temps partiels.
- Embauchez en CDI pour compenser l’abaissement du temps de travail et pour participer à réduire le chômage sur les territoires et agir ainsi dans l’intérêt de la société
- Augmentez la grille conventionnelle des salaires de manière significative :

    • les PCE de Niveau A à F : 450 € brut mensuel
    • les PCE de Niveau G  : 350 € brut mensuel
    • les PCE de Niveau H  : 200 € brut mensuel
    • les PCE de Niveau I  : 150 € brut mensuel
    • les PCE de Niveau J  : 50 € brut mensuel
      - renoncez à la politique de suppression des sites engagée depuis plusieurs années, pour les maintenir et ainsi préserver les bassins d’emplois, dans une période où le rôle économique et social du Crédit Agricole sur tous les territoires est plus que jamais important.

Au-delà d’éventuellement devenir l’employeur préféré, le Crédit Agricole se doit de répondre aux besoins d’une société en état d’urgence environnementale. Financer de nouvelles formes de production est indispensable mais ne sera pas suffisant dans une société secouée par les peurs, les fractures sociales et les inégalités grandissantes qui ne manqueront pas de provoquer des réactions violentes.

« Emplois » et « Salaires » sont des leviers d’apaisement et de relance de l’activité en permettant l’accès de chacun à de nouveaux biens et services, durables et respectueux de notre environnement.

Les enjeux sociétaux de santé publique, de productions écologiques et d’accès de chacun à ces soins et à ces produits sont fondamentaux. Vous ne pouvez « agir chaque jour dans l’intérêt de nos clients et de la société » sans agir plus fortement en faveur de l’emploi et du salaire cotisé.

Certains que nous partageons des aspirations communes en faveur d’une société plus apaisée, nous vous présentons nos sincères salutations.

Cordialement, Pour l’UNECCA CGT


0 vote

Agenda

<<

2021

>>

<<

Mai

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
262728293012
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31123456
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois